FANDOM





Le panda roux, aussi connu sous le nom de petit panda, panda éclatant ou panda fuligineux, est un canidé d'Asie.

Bien que possédant le surnom de panda, on ne le surnomme ainsi qu'en raison de son alimentation constituée essentiellement de bambous. En effet, ce n'est pas un ursidé, contrairement au panda géant.

ll est à ce jour classé comme étant menacé par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature. 

Classification

Règne : Animal

Embranchement : Chordés

Sous-embr. : Vertébrés

Super classe : Tétrapodes

Classe : Mammifères

Sous-classe : Thériens

Infra-classe : Euthériens

Cohorte : Placentaires

Ordre : Carnivores

Sous-ordre : Caniformes

Famille : Ailuridae

Genre : Ailurus

Espèce : Fulgens

Actuellement, cette espèce possède deux sous-espèces aux différences de taille et de couleur minimes, ainsi que d'une répartition légèrement différée : l'Ailurus fulgens fulgens (panda roux de l'ouest) et l'Ailurus fulgens styani (panda roux de Styan).

Encore aujourd'hui, le monde scientifique est partagé sur le fait que le panda roux soit proche du raton laveur ou de l'ours. Cependant de récentes recherches en génétique situent le panda dans une famille indépendante, les Ailuridae, dont il serait la seule espèce encore en vie.

Note : Le panda fuligineux était autrefois classé dans la sous-famille des Ailurinae, mais cette classification n'est plus utilisée.

Morphologie

Corps

Têteenbas

De taille modeste, comme le laisse suggérer son surnom, le petit panda possède une stature similaire à celle d'un renard ou d'un gros chat. Petit et allongé, cela fait de lui un animal menu et un bon grimpeur.

Ses pattes, en revanche, sont assez fortes par rapport au reste du corps, et ses puissantes griffes lui permettent de descendre des arbres la tête en bas. Sa queue est énorme par rapport au reste du corps, allant jusqu'aux trois quarts de celui-ci pour certains individus. Elle n'est pas préhensile contrairement à celle des singes, par exemple, mais elle lui sert de balancier dans les arbres et de "couverture" lorsqu'il fait froid.

Tout comme son "grand frère" noir et blanc, le panda roux possède un os agissant comme un pouce, qui lui permettrait de saisir les feuilles de bambou avec efficacité. Il est même capable de se tenir debout.

Les pattes, recouvertes d'un épais manteau blanc, conservent la chaleur lors des intempéries et lui permettent de ne pas glisser sur la glace. Repliées vers l'intérieur, elles lui permettent une marche aisée dans les arbres et lui donnent l'air de se dandiner.

Tête

Le panda fuligineux possède une tête rousse et ronde, entourée de blanc autour de sa gueule et de ses yeux noirs (formant ainsi des sortes de sourcils). Certains spécimen possèdent également deux rayures brunes à cet endroit. Une bande brune raye ses joues de chaque côté.

L'intérieur des oreilles larges et pointues de cet animal sont recouvertes de noir ou de roux, tandis que l'extérieur est blanc. Enfin, il possède des dents tranchantes utilisées pour broyer les végétaux.

Fourrure

Le dos est roux, contrairement au ventre et aux pattes qui sont noirs. Sa queue est striée de neuf à douze rayures allant du roux au brun foncé selon les cas et se termine par des poils noirs. Comme pour beaucoup d'animaux, ce pelage coloré lui sert de camouflage, ici parmi les arbres dont les branches sont souvent recouvertes de mousse rouge brunâtre.

Enfin, son pelage est constitué de 2 types de poils différents :

  • les poils de bourre, courts et fins, qui jouent le rôle d’isolant en emprisonnant une couche d’air chaud au contact de la peau, 
  • et les jarres, longs et épais, recouverts d’une sécrétion huileuse qui les rend imperméables et permettant au panda de mieux supporter les intempéries.

Localisation

Rep-pandaR

Aire de répartition

Répartition géographique

On le trouve en Chine, dans l'Himalaya (dont au Bhoutan, au Népal et dans un état indien, le Sikkim) ainsi qu'au nord de la Birmanie à l'état sauvage.

Habitat

Le panda fuligineux vit dans les montagnes entre 700 et 4800 mètres d'altitude (ou à partir de 2 200 mètres selon les sources), où les climats sont plutôt tempérés. Là-haut, il se réfugie dans les bois de feuillus et de conifères, à proximité de bambous dont il se régalera. Il est également présents dans les lieux humides entre 10 et 25°C, et peut se cacher dans les souches d'arbres creux tombés au sol.

Alimentation

Bambou

Le bambou : son aliment préféré

Le petit panda se nourrit principalement de feuilles de bambou : cela constitue jusqu'à 95 % de son alimentation ! Chaque jour, il consomme près de 200 000 feuilles, ce qui représente 45% de son poids total.

Son système digestif est pourtant celui d’un carnivore : il comprend un seul estomac et un intestin court, qui ne lui permettent pas de récupérer efficacement tous les nutriments présents dans le bambou contrairement à celui des herbivores. De plus, les feuilles de bambou sont peu nutritives ; l’animal doit donc manger une grande quantité de feuilles pour contrebalancer ces défauts. Il passe ainsi près de 13 heures par jour à se nourrir... et avec lenteur, à la manière du paresseux.

Malgré tout, ce petit canidé est considéré comme omnivore : le reste de son régime alimentaire est constitué de fruits, de racines, de graines, de lichens, de glands et de champignons. Parfois, il se nourrit aussi d’œufs, de petits oiseaux, de rongeurs, de reptiles et d'insectes.

Reproduction

Périodes d'accouplement

Le panda fuligineux s'accouple généralement en hiver, donnant ainsi naissance aux petits en juin-juillet. En général, c'est le seul moment de l'année ou mâle et femelle restent ensemble. Pour signaler sa présence, le mâle pousse des cris puissants. 

Accouplement

Les mâles sont solitaires et ne restent avec la femelle que pour s'accoupler, la laissant ainsi s'occuper des petits seule. Celle-ci est présente sur le territoire du mâle pendant la saison des amours.  

Quelques jours avant la naissance de ses petits, la femelle prépare son nid dans un arbre creux ou une crevasse, avec des bâtons, des feuilles ou encore de l'herbe. Si elle se retrouve dans une situation dangereuse qui pourrait compromettre la survie de l'embryon qu'elle porte, elle peut stopper pendant 50 jours au maximum son développement, chose rare chez les mammifères placentaires.

Portée

Bbpdr

Bébé panda roux

Après une gestation de 90 à 160 jours, la femelle met bas, avec 1 à 4 petits par portée (en général 2).  

À la naissance, ceux-ci possèdent déjà une fourrure beige claire ou grise qui ne prendra sa teinte définitive que vers l'âge de 3 mois. Ils ne mesurent encore que 6 cm et ne pèsent que 100g. D'abord aveugles, ils n'ouvrent les yeux qu'au bout de 18 jours.  

Dans la première semaine suivant la naissance de ses protégés, la mère passera la plupart de son temps avec eux et sortira rarement de sa tanière. Grâce à des signaux olfactifs établis dès la naissance, elle pourrareconnaître ses petits facilement. Pour pouvoir produire assez de lait, elle devra manger 3 fois plus de nourriture qu'en temps normal. 

Les petits sortiront du nid vers trois mois et vivront avec leur mère jusqu'à la prochaine période de reproduction, l'hiver prochain. Ils seront sevrés au bout de 5 mois et commencent à se nourrir d'aliments solides vers l'automne. Ils atteindront leur maturité sexuelle vers l'âge de 18 ou 20 mois.

Comportement

Envers les Hommes

Les pandas roux se montrent assez méfiants envers les hommes puisqu'ils le voient comme un prédateur (cf. Menaces). Ceci s'explique par le fait que beaucoup de braconniers le chassent, parfois pour confectionner des toques, sa queue servant de plumeau.

Entre individus

Le panda fuligineux est principalement un animal solitaire, bien que quelques couples ou groupes familiaux aient parfois été observés. 

Périodes d'activité

Pdr-cam

Les périodes d'activités varient plusieurs fois dans l'année selon le climat, les températures, la disponibilité de nourriture et la présence ou non de petits. En général, on croise ce canidé à l'aube ou au crépuscule. Le reste de la journée, il passe son temps dans les arbres, principalement ceux avec de la mousse brune ou du lichen blanc pour se cacher de l'once et ainsi limiter au maximum ses dépenses énergétiques dûes à son métabolisme lent (photo ci-contre).

Occupation des territoires

Chaque individu défend un territoire dont la taille dépend de la disponibilité en nourriture. Celui d’un mâle varie de 1 à 9 km² et celui d’une femelle de 1 à 4 km² en moyenne. Les territoires des femelles se chevauchent rarement, par contre celui d’un mâle regroupera ceux de plusieurs femelles, surtout en saison de reproduction.

La protection et la défense du territoire passent tout d’abord par un marquage olfactif et visuel de ses limites. Des sécrétions glandulaires issues des pieds des mâles, de l’urine ou des fèces sont déposées en des points stratégiques, aux limites du domaine. Un panda qui se présente alors à ces "bornes" de marquage sait que le territoire est déjà occupé et va s’installer ailleurs.

Cette espèce possède des glandes au niveau de l’anus et sous les pattes. Elle imprègne son odeur à divers substrats, tout simplement en marchant, ou en se frottant sur les troncs d’arbre, les rochers ou le sol.

Communication

Les individus de cette espèce communiquent entre eux par divers vocalisations, sifflements, râles, claquements de dents ou miaulements, mais aussi par des mimiques et postures variées du corps et de la queue. Ils communiquent aussi par des marquages visuels et olfactifs pour indiquer leur territoire. (cf. Occupation des territoires).

Menaces

Martregj

Un martre à gorge jaune

Le petit panda a pour prédateur naturels la panthère des neiges et la martre à gorge jaune, qui s'attaquent à ses petits, bien que son prédateur principal reste l'homme. 

Les principales causes de disparition sont la réduction ou la transformation de son habitat. La forêt est en effet détruite pour l’exploitation du bois ou du pétrole ou pour la conversion en terres agricoles ou en routes. Le bétail entre également en compétition avec le panda pour son alimentation. De ce fait, l’espèce perd ses sites de nidification et d’alimentation, et ses populations se retrouvent fractionnées et isolées les unes des autres. De plus, le cycle de développement particulier du bambou ne lui permet pas de se régénérer assez rapidement après le passage de l’Homme. Le panda roux est ainsi proche de l’extinction au Népal et en Inde.

L’espèce est également braconnée illégalement pour sa peau ou domestiquée à son insu.

De plus, une partie de son territoire est située sur des frontières sensibles au niveau politique. Les conflits militaires provoquent la destruction de son habitat et accroissent le braconnage.

Enfin, le manque de données sur la répartition et le statut de l’espèce compremettent une protection optimale.

Préservation de l'espèce

Législation pour la préservation de l'espèce

Cette espèce est protégée dans tous les pays où elle se trouve, sauf en Birmanie.

Le petit panda est également protégé par des lois nationales ou internationales.Il est placé en Annexe I de la Convention de Washington sur le commerce de la faune et de la flore menacées.

Réserves

Plusieurs pays ont mis en place des zones protégées ou des réserves ou le panda roux réside. En Chine, l'espèce profite des réserves créées initialement pour la protection du panda géant puisqu'ils ont beaucoup de besoins en commun. Les deux espèces sont également en mesure de cohabiter. 

Programmes d'élevage dans les parcs zoologiques

Un programme d'élevage international existe, et les pandas roux sont élevés en captivité dans plus de 30 zoos du monde entier.

À peine les petits nés, on choisit déjà un futur partenaire sexuel. En fonction des généalogies et des analyses génétiques, les coordinateurs du programme européen d’élevage (E.E.P.) choisiront leurs conjoints pour favoriser la plus grande diversité génétique au sein de la population européenne et captive des pandas roux, pour ainsi préparer la réintroduction en milieu naturel de futurs descendants et préserver l'espèce.

Si une mère captive abandonne un de ses petits et qu'un soigneur s'occupe de lui, ili pourra présenter des difficultés lors de l'accouplement quand il sera adulte et ne pourra pas être réintroduit dans la nature. Il est donc primordial que les mères panda s'occupent correctement de leurs petits en captivité. 

Néanmoins, la véritable solution pour que survive l'espèce est de préserver son habitat de la déforestation et de la protéger de la chasse illégale qu'elle subit encore trop souvent.

Anecdote

  • Le logo de Mozilla Firefox est un panda roux, "firefox" étant l'un de ses noms en anglais.

Médias

Sources